nephrologie-tunisieContrairement à l’urologie qui s’intéresse à l’appareil génital masculin et ainsi qu’à son système urinaire, la nephrologie en Tunisie à la Clinique Pasteur est un domaine spécifique, disposant de son propre spécialiste. Comme l’indique son étymologie grecque nephros (rein) et logos (étude), la nephrologie en tant que domaine médical est spécialisée dans la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies du rein, qu’on appelle aussi néphropathie. On les classe en quatre grands groupes :

  • Les néphropathies glomérulaires
  • Les néphropathies tubulaires
  • Les néphropathies interstitielles
  • Les néphropathies vasculaires
  •  
    Celles-ci peuvent être aigües ou chroniques selon la durée ou l’évolution de la maladie. On distingue aussi des néphropathies diabétiques, qui se développent chez 25 % à 40 % de diabétiques. Ou des affections urologiques comme, la lithiase urinaire, l’insuffisance rénale au stade terminal ou le cancer de rein.

    Quelques symptômes de la néphropathie

    Une néphropathie se manifeste particulièrement dans le volume de l’urine. Une diurèse normale est comprise entre 0.8l et 1.5l/jour.
    Si cette diurèse est < 300 ml/jour il s’agit d’une anurie, et il est temps de consulter. Si le volume d’urine se fait rare, est qu’il est < 500ml/jr, c’est une oligurie. Par contre, si le volume est important et qu’il passe la barre de 3l/jr, on parle de polyurie, qui peut être occasionnée par le diabète, un faible taux de potassium dans le sang (hypokaliémie) ou un taux élevé de calcium (hypercalcémie). De même si on constate la présence du sang dans ses urines, il faut consulter. Il peut s’agir d’une hématurie. Une insuffisance rénale ou une infection urinaire, sont autant de symptômes de néphropathies possibles.

    Diagnostic d’une néphropathie

    Le service de nephrologie Tunisie à la Clinique Pasteur met à votre disposition deux types d’examens pour la prévention d’une néphropathie:

  • Un examen sanguin pour vérifier le dosage de l’urée, de la créatinine, responsable de la dégradation du phosphate dans le muscle (elle est exprimée en micromoles/Litre, elle est de 40 à 80 μmol/L soit, 5 à 10mg/L chez les femmes, et de 70 à 110 μmol/L soit 9 à 14mg/L chez les hommes) ; ou encore un hémogramme, etc.
  • Un examen d’urine pour vérifier le dosage de la protéinurie, un ECBU pour l’hématurie, un antibiogramme, etc.
    Des examens complémentaires comme l’échographie des reins, le scanner, l’angiographie ou la biopsie rénale peuvent être aussi réalisés. Le diagnostic d’une néphropathie à la Clinique Pasteur, un examen pratiqué conjointement avec les urologues, pour assurer une meilleure efficacité du traitement.
  • Le traitement des néphropathies

    La prise en charge des patients atteints de néphropathie à la Clinique Pasteur est médicale ou chirurgicale.
    En l’absence de traitement, une néphropathie évoluera vers l’insuffisance rénale. A ce stade, il n’existe pas un traitement spécifique confirmé dans le traitement d’une néphropathie aigüe. Le traitement vise donc essentiellement à maintenir l’homéostasie liquidienne et électrolytique. Il aide à ralentir ou à stopper la progression de la maladie. Ce traitement agit sur le maintien des globules rouges, du taux de glycémie chez les patients diabétiques, l’élimination d’excès d’eau dans le corps